sidebar
Nouvelles du ministère
أخبار عامة
10/11/2020 12:00:00 AM

Al-Mutawakel: La Santé mondiale veut gaspiller de l'argent et des subventions et travaille à disperser d'énormes budgets


10 octobre 2020


Le ministre de la Santé publique et de la Population, le Dr Taha Al-Mutawakel,le samedi, a confirmé que les enfants et les femmes sont les groupes les plus touchés par les effets de la guerre psychologique et de l'agression psychologique, notant que les organisations internationales gaspillent des millionsde dollars sans rien obtenir.


Lors d'un événement à l'occasion de la Journée mondiale de la santé mentale organisée par le Programme national pour la santé mentale au Ministère de la santé et du soutien social, Al-Mutawakel a expliqué que les enfants et les femmes sont les groupes les plus touchés par les effets de la guerre psychologique et de l'agression psychologique. 


Il a souligné que les organisations internationales qui soutenaient sur le plan psychologique n'ont rien réalisé et ont gaspillé des millions de dollars,ajoutant qu'aujourd'hui, lors de nos réunions avec elles, nous rejetons la poursuite de ce gaspillage, de la corruption et des erreurs.


Il a souligné que l'Organisation mondiale de la santé veut gaspiller de l'argent et des subventions et travaille à disperser d'énormes budgets malgré notre présentation de projets et d'alternatives qui sont pratiques, moins coûteux et plus avantageux pour les patients.


Il a souligné que le Japon a accordé une subvention de 3 millions de dollars pour soutenir le domaine de la psychothérapie, mais que l'OMS veut gaspiller ce montant dans les dépenses de fonctionnement de son personnel et organiser des cours de formation sans intérêt pendant une période de deux jours.


Il anoté que dès le premier jour du crime de Bani Hawat le 26 mars 2015, qui a étécommis par la guerre d'agression, les crimes qui ont suivi, le siège et la guerre économique, l'agression voulait viser la volonté du peuple yéménite. 


Il a souligné que le peuple yéménite avait transformé l'énergie négative résultant des politiques d'agression inhumaines en énergie positive, efficacité, plus des ensibilisation et de violence face à l'agression.


Pour sapart, le Dr Muhammad Al-Mansour, sous-secrétaire du secteur des soins primaires au ministère de la Santé, a affirmé que les partenaires humanitaires s'abstiennent de soutenir la santé mentale et de fournir des incitations et des dépenses de fonctionnement.


Al-Mansour a souligné que les statistiques fournies par l'Organisation de développement et de conseil psychologique et le projet de l'Union européenne dans 6 directions étaient choquantes.


Il a déclaré: Les organisations internationales et locales sont invitées à travailler dans ce domaine important, qui devrait être placé en tête de liste des subventions, des financements et du soutien.

 

Pour sapart, le directeur général du programme national de santé mentale et de soutien social, le Dr Abdul Quddous Harmal, a expliqué que le ministère a mandaté le programme pour préparer un plan d'intervention d'urgence pour l'année 2020 afin d'élever le niveau des services réalité en 50%.