sidebar
Nouvelles du ministère
أخبار عامة
11/14/2020 12:00:00 AM

Ministre de la Santé et de la Population: Le nombre de personnes atteintes de tumeurs au Yémen a augmenté en nombre record en raison des armes internationalement interdites utilisées par l'agression


10 novembre 2020

Le ministre de la Santé publique et de la Population Taha Al-Mutawakel le mardi a confirmé  que les Nations Unies n'avaient pas réussi à introduire les capacités médicales les plus simples, notant que les centres de traitement du cancer auYémen avaient connu une augmentation record du nombre de blessés depuis le début de l'agression et son bombardement avec des armes internationalement interdites.


Le DrAl-Mutawakel a déclaré lors de l'inauguration d'un centre de cancérologie à l'hôpital du Koweït à Sanaa que les performances de l'Organisation mondiale dela santé au Yémen sont médiocres et que si elle ne remplit pas son devoir de fournir les besoins médicaux les plus importants, elle doit reconsidérer son mécanisme de travail dans le pays, appelant les Nations Unies à au moins permettre au ministère d'acheter ces dispositifs. Pour enregistrer ce qui peut être enregistré.


Le ministre de la Santé et de la Population a indiqué que le nombre de patients avait doublé depuis le début de l'agression contre le Yémen de 100% dans les zones qui ont été bombardées avec des armes internationalement interdites.


Il a souligné que les centres de traitement de la leucémie reçoivent environ 7 000 cas chaque année dans un certain nombre de gouvernorats du Yémen, notant que letaux de mortalité des patients atteints de leucémie a augmenté de près de la moitié en raison de la rareté des médicaments et du matériel pour soulager leurs souffrances.


Le Dr Al-Mutawakel a souligné que la plupart des zones qui ont été soumises aux frappes aériennes sont remplies de nombreuses maladies graves.


Il a noté que le Ministère prépare un bâtiment intégré spécialisé pour traiter toutes les maladies oncologiques des différents gouvernorats du Yémen sous la direction directe du Président du Conseil politique suprême.