sidebar
Nouvelles du ministère
أخبار عامة
9/12/2020 12:00:00 AM

Dispositions sanitaires et préparatifs pour réduire les épidémies pendant la saison d'hiver


[10 / sept / 2020]


L'agression continue, le blocus et le refus d'entrée des produits pétroliers ont exacerbé la propagation des épidémies et des maladies, en particulier dans le gouvernorat de Hodaidah.

À la lumière de ces pratiques que la coalition d'agression s'est délibérément engagée pour accroître les souffrances du peuple yéménite, les directives du président du Conseil politique suprême ont stipulé aux autorités concernées de renforcer les procédures d'élimination des épidémies, en particulier dans le gouvernorat de Hodaidah, qui connaît une augmentation dans le nombre de fièvres et d'épidémies en hiver.

Le ministère de la Santé publique et de la Population se prépare actuellement, en coopération avec les autorités locales de Hodaidah, à faire face à la propagation de la dengue et du paludisme, notamment avec l'arrivée de l'hiver, en organisant des réunions avec les autorités concernées et le secteur privé pour intensifier les efforts pour lutter contre les maladies et les épidémies.

Samedi dernier, le ministère, représenté par le Programme national de lutte contre le paludisme, a lancé la distribution de 452 000 moustiquaires imprégnées du pesticide dans six directions à forte épidémie de paludisme dans le gouvernorat d'Al-Hodaidah.

L'adjoint du ministère de la Santé pour le secteur de la santé, le Dr Muhammad Al-Mansour, a expliqué que les équipes de surveillance du ministère et de ses bureaux dans les gouvernorats mènent des activités dans les zones de surveillance dans les districts, distribuant des moustiquaires. aux résidents, ainsi que la mise en œuvre de campagnes de pulvérisation de pesticides pour éliminer les moustiques.

Il a souligné la détermination du ministère à éliminer la dengue et le paludisme par des efforts concertés pour lutter contre les causes et les points chauds de leur propagation en comblant les dépressions qui collectent l'eau, en drainant les marécages ou en creusant les zones marécageuses pour éliminer l'eau stagnante dans laquelle les moustiques qui transmettre la maladie se multiplier.

Il a souligné la nécessité d'intensifier la prise de conscience des causes de la propagation de la dengue et du paludisme, des méthodes de transmission et des moyens de la prévenir en remplissant les marécages et en recouvrant l'eau utilisée dans les maisons.

Le Dr Al-Mansour a souligné l'importance de renforcer la participation communautaire et d'intensifier les efforts de sensibilisation pour éliminer les maladies et les épidémies, en particulier la dengue et le paludisme, dans le gouvernorat d'Al-Hodaidah.

Alors que le directeur du bureau de la santé du gouvernorat, le Dr Khaled Al-Madani, a expliqué que le plan approuvé par le ministère sera mis en œuvre pour faire face aux épidémies et aux maladies au cours de la prochaine saison hivernale, et que des mesures pour atténuer sa propagation seront prises.

Il a souligné que le fait de descendre dans les quartiers résidentiels a commencé à éduquer les citoyens à travailler sur le remplissage des foyers qui menacent la propagation des maladies et des moustiques.

En outre, un rapport publié par le ministère de la Santé publique et de la Population, dont l'Agence de presse yéménite (Saba) a reçu une copie, a déclaré que depuis octobre 2019, le gouvernorat d'Al-Hudaydah a connu une augmentation significative du nombre de cas de coeliaque. et la fièvre de la dengue.

Le rapport indique que le nombre total de cas suspects de dengue et de céleri l'année dernière a atteint plus de 76 mille cas, tandis que le nombre de décès a atteint 215 cas au Yémen, en plus de l'enregistrement de 37 mille cas suspects et 91 décès au cours de la première trimestre de cette année 2020 AD.

Le rapport indiquait que le nombre total de cas suspects dans le gouvernorat d'Al Hudaydah au cours de l'année écoulée s'élevait à plus de 32000 cas suspects et 88 décès, la plupart en octobre, alors que la vague a commencé dans le district d'Al Jarahi et s'est étendue aux directions du nord et la ville de Hodaidah.

Le rapport a souligné que pendant la période de janvier à fin mars 2020, plus de 27000 cas suspects et 42 décès ont été enregistrés.

Le rapport a souligné que le Ministère supportait les dommages sanitaires résultant des répercussions de l'agression et du blocus, des taux de pauvreté élevés, de la faiblesse ou de l'interruption des budgets gouvernementaux pour les activités de santé ou de services qui coïncidaient avec des carences dans les services d'infrastructure pour divers secteurs en plus des déplacements, qui est un facteur important de transmission de maladies et fait des maisons abandonnées un foyer de reproduction. Les moustiques qui transmettent le céleri et la dengue.

Le ministère de la Santé a confirmé qu'il se préparait tôt et périodiquement à fournir des fournitures de contrôle telles que des pesticides et du matériel de pulvérisation pour mettre en œuvre les travaux de pulvérisation de routine, éliminer les vecteurs, distribuer des moustiquaires imprégnées à la population dans les zones ciblées pour les protéger également des moustiques. comme fournir aux établissements de santé des médicaments et des fournitures de diagnostic.

Il a indiqué qu'au cours de la période d'octobre 2019 à mars 2020, une campagne de pulvérisation de pesticides résiduels a été mise en œuvre visant plus de 201 mille foyers, dont la moitié se trouvent dans les directions du gouvernorat d'Al-Hudaydah. Les moustiques, en plus des campagnes d'éducation sanitaire.


Il a indiqué qu'au cours de la période d'octobre 2019 à mars 2020, une campagne de pulvérisation de pesticides résiduels a été mise en œuvre visant plus de 201 mille foyers, dont la moitié se trouvent dans les directions du gouvernorat d'Al-Hudaydah. Les moustiques, en plus des campagnes d'éducation sanitaire.


Selon le rapport, la brumisation et la pulvérisation de zone ont été effectuées de maison en maison dans 14 districts avec un total de 320 mille maisons, et les districts d'Al-Hawk, Al-Mina, Al-Hali, Al-Jarahi, Zabid, Beit Al -Faqih, Mansouriya, Al-Sukhnah, Bajil, Al-Dahi, Al-Zaydiyah, Al-Qanawas, Al-Lahia et Al-Zohra ont été ciblés à Al-Hodaidah en décembre et janvier, tandis que les préparatifs sont en cours pour distribuer 452 mille moustiques filets dans les districts d’Al-Zahra et d’Al-Dhahi. Zabid, Al-Sokhna, Bora et Al-Maghlaf.

Le rapport a souligné que la médiocrité des infrastructures dans les zones de Tehama, la présence de marécages dans les rues et les quartiers des villes, ainsi que la mauvaise performance des secteurs de services et la situation économique résultant du blocus et de la suspension des salaires, ont causé la présence de centres d'élevage pour les moustiques vecteurs, en particulier la dengue et la maladie du céleri.